Vendredi 14 janvier 2011

Les Secondes et la Justice

La justice est une institution indépendante qui a pour mission de protéger les victimes avant et après le procès, de sanctionner les infractions et les crimes, d’arbitrer les litiges opposant des personnes privées. Pour assurer ces différentes missions, elle dispose de plusieurs tribunaux dans quatre branches différentes : une juridiction spécialisée (tribunal de commerce qui juge les litiges entre commerçants), une juridiction civile (tribunal d’instance qui juge les litiges dont l’enjeu est inférieur à 7600 €), une juridiction pénale (cour d’assises qui juge les crimes), une juridiction de l’ordre administratif (tribunal administratif qui juge les litiges entre l’état et les citoyens). Toute personne n’étant pas d’accord avec le verdict prononcé a la possibilité de faire appel à la cour d’appel. La cour de cassation, pour sa part, ne juge pas, elle vérifie la bonne application de la loi. Afin de mener à bien ses missions, la justice s’appuie sur la constitution de la Cinquième République du 4 octobre 1958 ainsi que ses préambules.

Le mercredi 24 novembre 2010, quelques élèves de seconde du lycée GIRAUT de BORNEIL ont participé à une sortie au tribunal correctionnel de Périgueux. Ils ont assisté à plusieurs audiences jugeant des délits, dans le cadre de leur programme scolaire (argumentation et étude du monde de la justice). Les différentes images de la justice ont été mises en valeur telles que la neutralité et l’impartialité.
Nous avons donc pu observer le rôle de la juge au sein du tribunal : par exemple, elle procède à la reprise des faits, reprend aussi l’identité de l’accusé, son rôle est l’un des plus importants lors d’un jugement. Elle écoute l’accusé, les témoins, le procureur et l’avocat de la défense, avant la délibération et le verdict.
Nous avons vu un prévenu entrer menotté car il purgeait déjà une peine de prison. Dans le tribunal il était accompagné de deux gendarmes. A l’occasion de son jugement pour violence aggravé sur un gardien de prison.

Dans le cadre du travail concernant la Justice, quelques professeurs ont organisé à l’attention des classes de seconde plusieurs séances cinématographiques avec la diffusion du documentaire « Un coupable idéal » portant sur la justice américaine et les erreurs parfois commises. Le 7 mai 2000, à Jacksonville en Floride un adolescent noir de15 ans a été accusé de vol à main armée sur une touriste blanche mais cela a fini en meurtre .L’accusé nommé Brenton Butler a été victime d’une erreur judiciaire qui l’a conduit à 6 mois de détention préventive. Lors d’une enquête expéditive, il a subi des violences physiques et morales de la part des enquêteurs. Ces violences ont servi de preuves pour condamner les inspecteurs chargés de cette enquête et par la suite l’avocat a prouvé l’innocence totale de ce jeune garçon : en effet, peu après a été retrouvé le vrai coupable qui a tout avoué. Nous avons aussi regardé le film « 12 hommes en colère » portant sur la délibération et le verdict d’un jury d’un tribunal d’assises. C’est un film des années 50 de Sidney Lumet où sont mis en scène 12 hommes qui argumentent sur l’affaire du meurtre d’un père de famille par son fils. Sont alors développées les notions de convaincre et de persuader à travers les différents opinions des membres du jury. Pour finir, nous avons étudié « La dixième chambre » de Depardon, qui est un documentaire basé sur des procès réels dans un tribunal correctionnel. Nous avons pu voir la disposition d’un tribunal et les différentes professions exercées dans le domaine de la justice.