Mardi 7 octobre 2014

Mode d’emploi

Règles de fonctionnement

L’accès au C.D.I. est offert aux élèves :

  1. pour la lecture,
  2. le travail sur documents (la permanence les accueille pour les devoirs),
  3. La recherche d’information,
  4. le prêt de livres.

La documentaliste est présente pour leur apporter de l’aide et assurer la
bonne gestion du centre.

Les élèves doivent y respecter l’ensemble des règles applicables au sein du collège.

Comme chacun doit pouvoir y trouver des conditions de travail et de
lecture idéales, le silence est demandé, et les entrées et sorties doivent se
faire dans la discrétion.

Tout élève bruyant, indiscipliné ou n’effectuant pas une activité en relation avec le C.D.I. en sera renvoyé.

L’utilisation des postes informatiques et d’Internet est réservée à un usage pédagogique. Elle nécessite l’accord préalable du documentaliste.

Les élèves du collège s’inscrivent pour le C.D.I. auprès des surveillants et laissent leurs cartables sur le porte sac dans le couloir. Ils n’entrent au CDI qu’avec leur carnet de liaison.

Règles spécifiques à l’horaire ’’12H15 à 14H15’’

Le C.D.I. accueille 30 élèves au maximum. Les élèves du collège doivent s’inscrire auprès de la vie scolaire pendant la récréation du matin.

Règles d’utilisation des postes informatiques et d’Internet :

L’utilisation des postes informatiques et d’Internet au C.D.I. s’effectue dans le cadre d’objectifs pédagogiques, tout autre utilisation étant interdite (jeux, sites commerciaux, blog, chat, forum…).

Elle nécessite l’autorisation préalable de la documentaliste.

A chaque accès, l’élève doit préciser l’objet du travail à effectuer et s’engage à obéir aux points suivants :

  • Respecter le matériel et les configurations disponibles.
  • Ne pas consulter de sites Internet non conformes à la législation française (site incitant à la violence, à la haine raciale et aux discriminations, aux pratiques illégales…)
  • L’impression, l’usage de sources de données personnelles (disquettes,clés USB, cédéroms …), le téléchargement de fichiers, l’utilisation d’une messagerie électronique nécessitent impérativement l’accord du documentaliste.