VISITE DU LASER MEGAJOULE le 18 février 2020

en partenariat avec le CEA/CESTA et la DAAC
Mercredi 13 janvier 2021

Le 18 février 2020, nous nous sommes donné rendez-vous (les élèves de première spécialité physique-chimie et les élèves de terminale S) au lycée et nous sommes partis à 6h00 du matin en bus en direction du centre CEA (Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) au Barp, à côté de Bordeaux.

Accompagnés de trois enseignants du lycée, une fois la carte d’identité échangée contre un badge et un petit déjeuner offert par nos hôtes, nous avons assisté aux présentations de deux ingénieures, ce qui nous a permis de savoir ce qu’est le CEA, (http://www.cea.fr/), et de comprendre à quoi sert et comment fonctionne le laser mégajoule.

Ensuite, nous nous sommes rendus en bus sur le site du laser mégajoule. Lorsque l’on arrive dans ce bâtiment très sécurisé, nous sommes accueillis par des hommes armés. Ensuite, nous somme dirigés dans un accueil dans lequel, nous traversons plusieurs sas de contrôle. Dans le même temps, notre bus est fouillé puis il franchit une grande porte. Une fois que ces vérifications ont été établies, nous avons eu une visite guidée en bus. La zone du CEA est immense : le parc s’étend sur une surface de 700 hectares. Arrivés au « laser », le bâtiment est immense. Nous avons pu accéder à différents lieux. Tout d’abord nous sommes arrivés sur une passerelle, d’un côté, il y avait la salle où sont situés les amplificateurs du laser ; et de l’autre côté, il y avait la chambre d’expérience.

Nous avons pu voir que l’air contenu dans la salle amplificatrice est très filtré, pour éviter que des poussières ne se déposent sur les composants. Cette salle est située sur un sol flottant pour que l’environnement ne puisse pas abîmer la structure en raison de vibrations (tempête…).

Puis, nous avons continué notre visite et nous avons eu la chance de voir le centre de contrôle du laser. Nous avons pu voir comment travaillent les chercheurs, ainsi que les images de la caméra située dans la chambre d’expérience.

Le laser Mégajoule permet de recréer la fusion des isotopes de l’hydrogène (deutérium et tritium), comme elle se produit à l’intérieur du Soleil.

Le fonctionnement du laser : la cible du laser mesure 2mm et est située à l’intérieur d’un cylindre recouvert d’Or. Tout cela est tenu par des bras télescopiques à l’intérieur de la chambre d’expérience. Après une multitude de calibrages, le laser subit des amplifications, des changements de longueur d’onde et grâce à un jeu de miroir, les deux faisceaux laser sont focalisés sur la cible et arrivent avec une puissance colossale.

Le laser mégajoule permet à l’armée de reconstituer les conditions de fusion nucléaire lors de l’utilisation de la bombe H et la bombe A. Cela permet de tester l’arme nucléaire expérimentalement sans faire d’essai nucléaire réel dans une zone du globe.

Après la visite, nous sommes retournés au bus, puis à l’ILP (Institut Lasers et Plasmas) où nous étions au début de la matinée. Ensuite nous avons bien mangé, des sandwichs et des tartes faites par un boulanger. Durant l’après-midi, nous avons suivi par groupes des explications sur le métier de chercheur, technicien, et l’organisation du travail au sein du CEA. C’est une des deux ingénieures du matin qui nous a fait cette conférence. Puis nous avons joué à un jeu nommé le prisonnier quantique (https://prisonnier-quantique.fr/index.html ). Nous avons ensuite résolu des énigmes, différents sujets étaient proposés. Le thème de l’optique, de la cellule, de la vitesse d’un ascenseur…

Pour finir cette sortie, on nous a offert des stylos et des magnets. Nous avons remercié les organisateurs puis nous avons regagné le bus pour rentrer à Excideuil. Nous remercions les professeurs pour nous avoir accompagnés et pour avoir organisé cette sortie très intéressante.

Article rédigé par Alix Pourcel, élève de 1èreG1 en 2019-2020